11/09/2015

Difficile de remonter la pente….

posté à 13h30

Le mois de Juin c’était terminé avec un enchainement de Tri M, mais sans pouvoir sortir une seule course propre, principalement à cause d’un entrainement réduit à néant en cap suite à une blessure au genou.

Début Juillet j’avais prévu un petit test sur Half plat pour voir ou j’en étais.
Pas épargné par des problèmes de logistique (compteur vélo déchargé, valve de mon camelbag sectionnée en fermant la porte de la voiture, chaussures de cap avec lacets automatique oubliées…), si on rajoute la chaleur et l’interdiction de la combinaison en natation, j’étais déjà mal embarqué avant d’avoir commencé. Et le résultat fut sans appel, je sors épuisé de la natation, je bataille en vélo pour maintenir l’allure et impossible d’avancer en course à pied



Seulement 5 semaines consécutives d’entrainement régulier en cap durant les 10 derniers mois ca ne pardonne pas. Il y a tout à reconstruire dans cette discipline qui est censé être mon point fort


Je repars extrêmement déçu, avec un gros dilemme. Comment rectifier le tir en cap en si peu de temps et surtout pendant cette période ou le climat incite plus a faire des sorties vélo que de l’intensité à pied.

Je décide de faire un peu des 2, mais j’explose en moins de 2 semaines… ce qui conduit à l’effet inverse avec une baisse de forme à cause d’un arrêt de qqs jours pour retrouver l’envie de s’entrainer

Remise en question, non pas de la façon de s’entrainer, mais plutôt de la manière d’y aller. Moins de stress a vouloir caser certains entrainements dans un planning chargé, reprendre progressivement, accepter de se trainer sur certaines séances, faire des sorties montagnes à vélo. Prendre du plaisir quoi…

On va pas dire que cela a porté ses fruits au niveau du chrono lors du Triathlon M de Layrac (encore un sans combi !) : incapable de maintenir un wattage élevé en vélo et une cap faite en mode finisher. Mais dans un état d’esprit différent. Effectué sur de la fatigue, je savais que j’allais être juste et ai pris cette course comme un bon entrainement.

La semaine suivante au Duathlon d’Auch, j’arrive enfin à sortir une prestation potable avec une cap très bien gérée sur un rythme constant. Cerise sur le gâteau l’allure sur la 2eme cap est très proche de celle de la première. J’ai été un peu juste en montée sur le vélo, mais je me suis bien rattrapé sur les portions plates.

C’est encourageant pour la suite. Très certainement trop juste pour faire quelque chose à St jean Samedi prochain, mais surement assez pour prendre du plaisir. La montée en puissance est progressive pour ma 3eme compétition en 3 semaines.

Si les sensations sont bonnes à St Jean et si les prévisions météo sont correctes, je devrai terminer ma saison la semaine suivante à Baudreix. A suivre…

 


Autre news:
19/06/2015 : Episode 4 : Triathlon M de Revel
12/06/2015 : Episode 3 : Triathlon M Du Salagou
05/06/2015 : Episode 2 : Triathlon M de Montauban
29/05/2015 : Episode 1 : Triathlon de Carcassonne
22/05/2015 : Début de saison en 4 épisodes
27/02/2015 : Cette fois ci c’est la bonne ?
12/09/2014 : IM Nice 2014: mon analyse
02/07/2014 : IronMan de Nice 2014: Loin des prévisions….
26/06/2014 : IM Nice 2014 : Bip #914
20/06/2014 : La dernière répétition sur l'Half du Salagou


» Consulter les archives

RSS